La TraveRSEe embarque vers le bon CAP

Le programme TraveRSEe a eu lieu ce vendredi 20 mai dans les locaux du Bio Pôle de Léa, à la Rochelle. Il a été réalisé par la Technopole de la Rochelle. Son objectif : faire découvrir l’entreprise de demain aux différents acteurs du territoire de la Rochelle : salariés, étudiants, chefs d’entreprises. Des intervenants, des ateliers, des tables rondes tout au long de la journée, ont amené des réflexions aux participants présents.

Une matinée pleine de débats en lien avec le programme TraveRSEe !

Durant cette matinée TraveRSEe, différents thèmes ont été abordés pour faire émerger des questionnements, des réflexions de la part des participants. 

Dans un premier temps, c’est l’entreprise 15 marches qui est intervenue pour une plénière sur “l’entreprise de demain'' avec ses deux associés Noémie Aubron et Stéphane Schultz

Les échanges ont eu lieu sur 3 controverses qui sont : 

  • Doit on continuer la simplification ?
  • Aspirations personnelles ou communauté de travail ?
  •  Faut-il faire de l'entreprise, un lieu de militantisme ? 

Ce dialogue a permis de mieux comprendre les attentes des différentes parties prenantes sur les enjeux du monde d’aujourd’hui dans une entreprise, avec ces aspects sociaux et environnementaux. 

Ensuite, place aux tables rondes animées par Marion MARTINEZ ! La première table ronde a permis d’évoquer les risques à ne pas engager sa transition. Ce sont 3 intervenants, avec un parcours professionnel totalement différent, qui ont pu nous mentionner des éléments de réponses : 

  • Etienne Jobé, étudiant à excelia en master Grande Ecole de Commerce, nous a fait part de son point de vue vis à vis de son insertion dans le monde professionnel après ces études. Il évoquait le fait que les jeunes sont davantage attirés par des entreprises engagées, qui ont un impact positif sur la société que par des entreprises qui pratiquent le greenwashing. Jeune diplômé, il a décidé de prendre le chemin de l'entreprenariat avec pour défi  “d’habituer le palais des Français à la consommation d’insectes”. 
  •  Clotilde Pallier, consultante en transformation écologique chez “Du vert dans les rouages”, a partagé son inquiétude du greenwashing avec la RSE. Elle a également partagé, avec les spectateurs, sa riche expérience professionnelle et les apprentissages qu’elle en a tirés.
  • Maximilien Petitgenet, fondateur de Purple Pepper, cabinet de conseil en durabilité, a exprimé la nécessité de rentrer dans la transition car la législation va être de plus en plus au cœur des préoccupations des entreprises. Chacun à son rôle à jouer même si on est une TPE ou une PME. Pour lui, il faut donc “anticiper le contexte réglementaire qui se durcit”. 

La deuxième table ronde avait pour objectif de redéfinir sa performance : en comptabilité, avec de nouveaux indicateurs, la finance verte avec Maria EL JAOUDI de l'ADI Nouvelle-Aquitaine et Wadie El Awad de Goodwill-management.

  • C’est Maria EL JAOUDI, qui a expliqué en 10 minutes chrono : la taxonomie verte Européenne. 
  • Ensuite c’était au tour de Wadie El Awad d’évoquer le terme de la triple empreinte ou la triple comptabilité. 

Ces deux termes sont à prendre en compte par les entreprises car c’est vers là que le monde de l’entreprise se dirige. 

Une après-midi ludique, autour d’ateliers !

L’après-midi était réservé à différents ateliers participatifs comme :

  • La Fresque du Climat et la Fresque du Numérique animée par Rupture engagée. Ces ateliers ont permis de mieux comprendre les causes et les conséquences du changement climatique ou encore ‘impact du numérique. 
  • Il y avait aussi une projection, une réflexion organisée par 15 marches, en lien avec leur intervention de la matinée pour expliquer "À quoi pourrait ressembler mon entreprise de demain”? 
  • Ensuite lost in transition et NO²W ont abordé la question : “Comment s’engager et communiquer sur cet engagement ? “. 
  • Puis c’est la coopérative carbone de la Rochelle qui a discuté du sujet “mon carbone dans mon activité, en prendre conscience et décarboner”
  • ADI Nouvelle Aquitaine et la Matière ont parlé des nouveaux modèles économiques plus vertueux qui peuvent être : l'éco conception, l’économie circulaire, l’économie de fonctionnalité, l’économie de partage. 
  • Enfin, AGROMOB' - La Rochelle Technopole a évoqué la mobilité durable et comment impliquer ses salariés. 

Ces ateliers du programme TraveRSEe ont permis aux participants d’avoir des clés pour leur transition dans leur entreprise. 

Une journée haute en couleur !

Pour visualiser et se remémorer de cette superbe journée, la technopole de la Rochelle a fait appel à une artiste talentueuse :  Chloé KOSSMANN, pour réaliser deux fresques. Ainsi, elle a pu mettre en évidence les différents sujets évoqués de son point de vue extérieur et les rendre plus marquants pour tous, grâce au visuel. 

La première fresque recense toute la matinée. La deuxième, elle, partage les réactions des participants par rapport aux différents ateliers de l’après-midi.  

Si vous voulez suivre l’actualité de la Technopole de la Rochelle, vous pouvez la suivre sur les réseaux sociaux. De plus, vous pouvez participez à nos différents ateliers que nous proposons chez Rupture Engagée, comme les Fresques du Climat ou du Numérique. 

Cet article vous a plu ? Partagez le ! 

Espace commentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les autres articles Développement durable

Recevez notre Newsletter : Les actualités d'une RSE efficace et rentable !

Découvrez notre brochure

Téléchargez notre catalogue d'ateliers et de conférences

Nous sommes dans le top 10 des cabinets de conseil RSE !
Engagement Zei Rupture Engagée
Découvrez notre profil Zei !

Retrouvez-nous sur :

Copyright Rupture Engagée
Site créé avec 💚 par PIKO PIKO
arrow-circle-o-downmenucross-circlechevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram